INSIGNES MARINES

 

 

 LES FUSILIERS MARINS

 

 

 Le drapeau du 1er Régiment de fusiliers marins, qui a été confié à la garde de l'école des fusiliers marins en vertu d'une décision ministérielle du 4 mai 1949, porte les noms de onze batailles où se sont illustrés la Brigade, puis le Bataillon de fusiliers marins pendant la Première guerre mondiale, le 1er Régiment de fusiliers marins au cours de la Seconde :

 

 

  • Dixmude (1914)
  • Yser (1914-1915)
  • Longewaede (1917)
  • Hailles (1918)
  • Moulin de Laffaux (1918)
  • Bir Hakeim (1942)
  • Garigliano (1944)
  • Montefiascone (1944)
  • Toulon (1944)
  • Vosges (1944)
  • L'Ill (1945)

 

Sur la cravate du drapeau sont fixées les décorations suivantes :

  • la croix de Chevalier de la Légion d'honneur décernée le 5 juillet 1919 ;
  • la croix de Compagnon de la Libération décernée le 12 juin 1945 ;
  • la croix de guerre 1914-1918, avec 6 citations à l'ordre de l'Armée ;
  • la croix de guerre 1939-1945, avec 5 citations à l'ordre de l'Armée ;
  • la médaille de la Résistance avec rosette, décernée le 31 mars 1947 ;
  • la médaille coloniale avec 4 agrafes (Libye, Tripolitaine, Tunisie 42/43, Extrême-Orient).

Le drapeau porte les fourragères aux couleurs de la :

  • Légion d'honneur (1914-1918) ;
  • Médaille militaire (1939-1945).

L'école est héritière des unités dissoutes suivantes :

  • Brigade et Bataillon de fusiliers marins : 6 citations (1914-1918) ;
  • 1er R.F.M. : 5 citations (1939-1945) ;
  • R.B.F.M. : 2 citations (1939-1945) ;
  • Commando parachutiste de l'aéronautique navale : 2 citations (1939-1945).
  •  

Insigne de l'Ecole des Fusiliers Marins (DRAGO)

Patch de l'Ecole des Fusiliers Marins (DRAGO)

Patch de l'Ecole des Fusiliers Marins et Commandos Marine

 

  je sais que cet insigne  était porté à l’école des fusiliers marins de Lorient en 1939.

La grenade au centre de cet insigne, était à l’époque l’insigne de spécialité de fusilier marin, Rouge pour l’équipage et jaune pour les officiers mariniers

 RETOUR SOMMAIRE INSIGNES

 

 DIFFERENTS INSIGNES DES DIVISIONS/REGIMENTS DES

FUSILIERS MARINS

 

Demi brigade de Fusiliers Marins

(COURTOIS Paris)

Demi brigade de Fusiliers Marins

(ARTHUS BERTRAND Paris)

Régiment blindé de Fusiliers Marins

(MARDINI Paris)

Bataillon d'Intervention de Fusiliers marins

ARTHUS BERTRAND Paris)

 

 

 

INSIGNE DU 1er REGIMENT DE FUSILIERS MARINS

(fabrication HERMES)

 

Ancien patch des Fusiliers Marins

Ancien patch des Fusiliers Marins (variante)

 

 

  Insignes de beret (Fusiliers Marins)

        

 INSIGNES DE BERET FUSILIER MARIN DE DIFFERENTES EPOQUES

     

  INSIGNES DE BERET FUSILIER MARIN DE DIFFERENTES EPOQUES

      

                                                              Unité Marine de Réserve

 

Groupe Unité de Réserve de la Marine

 

 

 Patch du groupement des fusiliers marins de Nîmes Garons

Compagnie des Fusiliers Marins de Nimes Garons

Groupement de Fusiliers Marins de Toulon 

Groupement des fusiliers marins de Toulon

 

Compagnie de Fusiliers Marins

   de Cherbourg

 

Brigade de Protection de la base navale de Cherbourg

Compagnie de Fusiliers Marins

   de Cherbourg (BV).

 

 

Groupement de Fusiliers Marins de Brest.

 

 Patch des Fusiliers Marins de la section base navale de Brest.

 

Groupement de Fusiliers Marins de Lanveoc Poulmic.

 

 Groupement de Fusiliers Marins de Lanveoc Poulmic (basse visibilité).

 

Brigade de protection de la base navale de Brest.

 

 

 

Compagnie de Fusiliers Marins de l'Ile Longue.

 

  

 

Compagnie de Fusiliers Marins de l'Ile Longue.

Compagnie de Fusiliers Marins de l'Ile Longue.

Compagnie de Fusiliers Marins de la base aéronavale de LANN BIHOUE

 

Compagnie de Fusiliers Marins de la base aéronavale de LANN BIHOUE (basse visibilité)

 Compagnie des Fusiliers Marins de Lorient

Escouade de Combat Base de Lorient

 

 

.

.

 

 

Patch de la base de TONTOUTA

La Base d'aéronautique navale de la Tontouta ou BAN Tontouta est une base d'aéronautique navale de la Marine Nationale française, située au lieu dit LA TONTOUTA dans la commune de PAÏTA à 52 km au nord-ouest de NOUMEA

en NOUVELLE CALEDONIE. Elle est créée en 1941, mise en gardiennage de

1969 à 1975, puis reconstruite au sud de la piste et inaugurée le 1er avril 1976

Variante du patch de TONTOUTA

ANCIEN INSIGNE DU DETACHEMENT DE FUSILIERS MARINS ET FUSILIERS

COMMANDOS DE L'AIR EN NOUVELLE CALEDONIE (BAN TONTOUTA)

 

Groupement des fusiliers marins,

basé à Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis

 

 

 

Groupement d'Intervention  du GFM de Brest  Modèle 1

Groupement d'Intervention  du GFM de Brest  Modèle 2

                                           

                                                     Section Base navale                                                                Section Plongée

                                                       du GFM de Brest                                                                     du GFM de Brest

Patch des Fusiliers Marins du CTM de ROSNAY

Le centre de transmissions de la Marine nationale de

Rosnay est une station d'émission radio en très basse fréquence (VLF) utilisée par les forces sous-marines

de la Marine nationale française pour transmettre

des informations et ordres aux sous-marins

Patch des Fusiliers Marins du CTM de Sainte Assise.

le centre de transmissions (CTM) de la Marine nationale

de Sainte-Assise fait partie des lieux stratégiques de

l’armée française. « C’est l’un des cœurs de transmission

de la force nucléaire française »,

Patch des Fusiliers Marins du groupement de la Base Navale de Toulon.

Groupement de fusilier marins de la Compagnie Pyrotechnie de Toulon

Patch des Fusiliers Marins du groupement de Commandement et de Soutien.

 

 Groupement de fusilier marins port de Toulon

 

Patch de la Compagnie ALPHA des Fusiliers Marins de TOULON

Patch de la Compagnie BRAVO des Fusiliers Marins de TOULON

Patch de la Compagnie CHARLIE des Fusiliers Marins de TOULON

                                                                

    Section Nautique du Groupement                                                            Ancien patch du GIR de BREST      

Patchs du groupe des Fusiliers Marins de Brest chargé de la sécurité de l'arsenal : (a gauche patch normal et à droite patch basse visibilité)

         

Variante des patchs du groupe des Fusiliers Marins de Brest chargé de la sécurité de l'arsenal

 

 

Fusiliers marins de Brest -

   Compagnie Points Sensibles Extérieurs

Patch original 

Reproduction

Groupement Fusiliers Marins de Brest - Pyrotechnie de Saint Nicolas

 

     Fusiliers marins - Armurerie de Brest

 

 

Patch "PROTECTION" portés par les fusiliers marins chargés de la protection :   

 

Brigde de Protection Porte-hélicoptères JEANNE D'ARC  

Brigde de Protection Porte-hélicoptères JEANNE D'ARC  

 

Brigde de Protection Porte-hélicoptères JEANNE D'ARC   

Unité des Fusiliers Marins

Porte-avions CHARLES DE GAULLE (1er modèle)

Porte-avions CHARLES DE GAULLE

Modèle actuel

 

Unité des Fusiliers Marins du Pôle Ecoles Méditerranée (Anciennement Centre d'Instruction Navale de Saint-Mandrier).

 

 

 

 RETOUR SOMMAIRE INSIGNES

INSIGNE DU CENTRE SIROCO

 

Insigne du centre d'entrainement de SIROCO

 

 

Marque : DRAGO - PARIS

 

                               

Insigne du Centre de Formation Maritime de SIROCO

Marque : DRAGO - PARIS

 

Fabrication DRAGO 1

Insigne de l'Ecole des Fusiliers Marins

de Cap MATIFOU

Fabrication DRAGO 2

 

Ancien lazaret crée au XIX siècle, devenu préventorium, colonie de vacances avant la Seconde Guerre, Chantier

de jeunesse et école pour les mousses indigènes pendant

le conflit, le Centre Siroco porte le nom du torpilleur coulé en 1940. Il abritera pendant près de deux décennies

l’Ecole des Fusiliers Marins, le Centre de Formation Maritime et aussi l’école primaire Charcot destinée aux enfants de militaires. Le 1er septembre 1945, le capitaine de corvette Cornuault prend le commandement de

l’Ecole des Fusiliers Marins. Le dimanche 29 juillet  1962, le commandant, le Drapeau et le détachement

liquidateur quittent le Centre Siroco pour Alger

Maison Blanche. A 10h, un avion du S.T.A.M. décolle

à destination de Lorient Lann-Bihoué où il atterrira à 16h25. A 17H30, le commandant embarque à bord du châteaurenault : L’Ecole des Fusiliers Marins vient de retrouver le site qu’elle avait quitté le 18 juin 1940.

 

PLAN DE LA BASE DE SIROCO

  RETOUR SOMMAIRE INSIGNES

 

JEAN-LOUIS

 

Ce fusilier marin en bronze, prénommé « Jean-Louis », représenté par  le sculpteur A. FALGUIERE dans la position des tirailleurs en hérisson, a beaucoup voyagé.

 

Il se trouvait jadis à SAÏGON, à droite du piédestal de la statue de GAMBETTA, qui était gardé à gauche par un Biffin.

 

Le monument de SAÏGON est en fait une copie de l'original élevé à CAHORS en 1884, cet ensemble a été fondu par l'occupant.

 

« Jean-Louis » a échappé au même sort que lui réservaient les Japonais, lors de l'occupation de l'Indochine.

 

Endommagé lors d'un bombardement US. en 1945, il fut relevé des décombres et installé sur un terre plein de l'arsenal.

 

A l’évacuation de l'Indochine, il fut transporté en Algérie, et érigé au Centre d'instruction de Sirocco.

 

A la fin de la guerre d'Algérie il fut transféré à l'Ecole des Fusiliers Marins sise à LORIENT.

Votre serviteur avec Jean-louis à

Lorient en 1994

La ville natale de Léon Gambetta (1838-1882) érige une statue au héros de la défense nationale, et l'un des fondateurs de la IIIe République, dès le lendemain de sa mort en décembre 1882. Des statues réalisées par Alexandre Falguières, il ne reste aujourd'hui que celle du tribun exhortant les Français à la lutte pendant la guerre de 1870-1871. 

 

Léon Gambetta est représenté debout à côté d'un canon, dans l'attitude du tribun qui exhorte les Français à la lutte  la feuille de papier de son discours repose sur le canon. Un soldat mort gît à côté de l'affût. Sur le piédestal étaient figurés un trophée composé d'un drapeau, d'une couronne et d'un bouclier, et, sur les côtés, un fusilier marin et un fantassin blessé.   

 

Détail de la statue de GAMBETTA

    

Signature, sur le sol du bronze : "A. Falguières". Sur le côté sud du socle : "A. Falguières, Stat(uai)re Paul Pujol, Arch(itec)te". Inscription donnant l'identité du modèle : "A Gambetta né à Cahors le 2 avril 1838". Citation extraite d'un discours de Gambetta, gravée sur l'arrière du monument : "Français, élevez vos âmes et vos résolutions à la hauteur des effroyables périls qui fondent sur la patrie. Il dépend encore de nous de lasser la mauvaise fortune et de montrer à tout l'Univers ce qu'est un grand peuple qui ne veut pas périr et dont le courage s'exalte au sein même des catastrophes..."

Le monument est érigé très peu après la mort accidentelle de Gambetta, le 31 décembre 1882, en faisant appel à une souscription nationale. Les statues d'Alexandre Falguières (1831-1900), fondues en bronze grâce à une subvention de l'Etat, sont placées sur un piédestal de l'architecte Paul Pujol. L'inauguration a lieu le 14 avril 1884. Le trophée et les deux statues du fusilier marin et du fantassin ont été envoyées à la fonte en 1943.

Statue actuelle à CAHORS - Place François MITTERAND

 

La hauteur du monument est d'environ 12M. - La statue de GAMBETTA est d'environ 2,50M.

 

  RETOUR SOMMAIRE INSIGNES

CENTRE DE FORMATION MARITIME D'HOURTIN

Magnifique vue aérienne du C.F.M. HOURTIN. Photo de Christian de Lucca.

D'autres clichés sont disponible sur le site suivant : http://www.survoldefrance.fr/

Insigne Hourtin

 

Ces 2 patchs du CFM d'Hourtin m'ont été offets par un collectionneur de patchs de l'aéranautique navale et principalement des patchs des services du PA Charles de Gaulle

 

Pour découvrir son site, cliquez sur la cocarde de l'aéronavale

 

La traditionnelle tape de bouche du C.F.M. Hourtin

La traditionnelle tape de bouche du C.F.M. Hourtin

Uniquement le personnel affectè au C.F.M. portait  ce ruban légendé "C.F.M. HOURTIN"

 

Lorsque nous faisions nos classes, nous avions le ruban légendé "MARINE NATIONALE"

Médaille du C.F.M. HOURTIN

Plan de situation du C.F.M. d'Hourtin

Coordonnées GPS 45° 12' 48" N 01° 07' 39" W

Source Google earth

 

C'est le 1er Aôut 1973, que je suis arrvivé au C.F.M. d'Hourtin, après une nuit passée dans un train bondé de futurs matafs... Une fois l'aubette franchie (1), et un premier brieffing par un gendarme maritime, pendant 15 jours plus de contact avec la vie civile (les portables n'existaient pas encore !!!)

Entrée du C.F.M. - Photo prise en août 1993, soit 20 ans après avoir franchi cette aubette pour la première fois.

 

Les 2 premières semaines sont consacrées aux diverses formalités administratives, établissement de la carte d'identité militaire, en ayant préalablement fait un petit tour chez le coiffeur, visite médicale, évaluations diverses, école du soldat avec et sans arme.

Je dormais dans la caserne Duquesne (5), nous étions, si mes souvenirs sont exacts pas loin de 80 marins à dormir dans le même dortoir. Le matin, nous déjeunions dans le dortoir, une équipe de "corvée" allait chercher le petit déjeuner à la cuisine (8). Petite anecdocte, bien souvent lorsque le café arrivait dans un grand seau, rien d'anormal, mais lorsqu'on versait le lait, comme par enchantement, les cancrelats apparaissaient à la surface. Les premiers jours cela nous répugnait, mais avec le temps, nous n'y faisions plus attention : Nous devenions des hommes...  

Au bout de 2 semaines d'instruction, chic, nous avions eu droit à une petite journée de permission, pour l'ensemble des bleus que nous sommes, destination Soulac sous bonne surveillance.

 

Voici les deux seules photos que je possède de mon passage au CFM d'Hourtin : A cette époque, je ne possédais pas d'appareil photo...

Si par hasard des internautes se reconnaissent et ont des photos, je serai heureux qu'ils me contactent.

 

Dans la cafétéria... je suis debout à gauche, déja au CFM nous ne nous "mélangions" pas, nous sommes tous de la région cannoise.

 

Ici dans le dortoir de la caserne Duquesne, presque

80 matafs à dormir ensemble... l'expression "cohésion sociale" a tout son sens.

 

 

 

 Pour ma part avec quelques copains, nous décidions de faire une gargantuesque dégustation de fruits de mer avec un bon petit vin blanc... il me semble bien que nous sommes restés au moins 3 heures à se goinfrer.... et boire...  raisonnablement me semble  t-il !!! puisque de retour au C.F.M. mon groupe ne s'était pas fait remarqué.

 

 

 

 

 

 A gauche, photo prise le 12 août 1973 à Soulac ...

A droite, en août 1993, soit 20 ans après, j'ai retrouvé

la clôture... mais le banc avait disparu, me retrouver

à cet endroit 20 ans plus tard, je sais cela va vous faire

sourire, mais cet instant fut pour moi un long moment de méditation. En 1993, j'avais le grade de Maître (r)

et instructeur depuis 7 ans au centre de la PMM de Cannes.

 

 

Quelques cartes postales"récupérées" chez les destinataires...

... Y compris chez  ma petite amie de l'époque qui depuis, est devenue mon épouse.

Mon dernier passage au C.F. M. d'HOURTIN, c'était du

18 au 22 novembre 1996, à l'occasion d'un stage de

recyclage instructeur PMM... Voilà 10 ans que je suis

toujours instructeur au centre PMM de Cannes, à cette

époque j'ai le grade de Premier Maître(r), titulaire de la

médaille des Services Militaires Volontaires, échelon

bronze, et de la médaille de la Jeunesse et des Sports.

 

 

 

 

 

 

Sur la photo, je suis le 7ème au 2ème rang en partant de

la gauche, le 5ème au 3ème rang, c'est mon Ami,

le Premier Maitre(r) Jean-Ffrançois Sbari, également

instructeur au centre PMM de Cannes. Il prendra

la fonction de Chef de Centre en 2001

 

 RETOUR SOMMAIRE INSIGNES

 

 

 

 

RETOUR VERS ACCUEIL                                                                                                                                         Page précédente