INSIGNES MARINE
 

INSIGNES DU CHARLES DE GAULLE R91

     

 

 

 

 

Tape de bouche officielle du PA R91

Charles de Gaulle

 

Motif symbolique du porte-avions Charles de Gaulle :

Une croix de Lorraine jaillit de l'ancre du navire, dont le diamant suggère l'étrave du bâtiment.

 Le bras de l'ancre se divise en trois envolés afin de symboliser l'aviation embarquée.

Sur le pont d'envol lors de ma période en 2005

 

 

 

Insigne du Charles de Gaulle: Officiel !!!

 

 

Autocollant silhouette

du Charles DE GAULLE

R91  

Boucle de ceinture du Charles de Gaulle

émaillée.

Autocollant du Charles

DE GAULLE

R91  

Patch du Charles DE GAULLE R91  

 

 

 Patch du Charles de Gaulle : variante

 

Patch du Charles DE GAULLE

Autre variante (croix de Lorraine et caligraphie

 

 Variante du Patch du Charles de Gaulle : Caligraphie plus épaisse.

 

 Patch du Charles DE GAULLE R91  

Basse Visibilité

 

Patch du Charles de Gaulle rectangulaire.

 Un des premiers modèles

 

Variante du patch du Charles de Gaulle

(Croix de Lorraine plus épaisse)

Autre modèle du patch rectangulaire

 

Patch du Charles de Gaulle rectangulaire

 

 

Variante du patch du Charles de Gaulle

(Silhouette Rafale et croix de Lorraine différentes)

 

 

 

 

 

 

Médaille du PA R91

Charles de Gaulle

A droite, plaque offerte à titre personnel, par le Président du Carré des Officiers Mariniers Supérieurs du PA R91 Charles de Gaulle, lors de ma période bloquée à bord en 2005.

J'ai également reçu une montre avec l'insigne du Charles de Gaulle (Carré OMS)

 

 

 

Autocollant du Charles DE GAULLE 

Pour la mission HERACLES 2001/2002

 

 Le 21 novembre 2001, la France décida d'envoyer

le Charles de Gaulle dans l'océan Indien pour soutenir les opérations de l'OTAN en Afghanistan.

La Task force 473, avec 2 900 hommes sous le commandement du contre-amiral François Brassac appareilla le 1er décembre. La task force

comprenait le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle, les frégates La Motte-Picquet, Jean de Vienne et Jean Bart, le sous-marin nucléaire d'attaque Rubis, le pétrolier ravitailleur La Meuse et l'aviso Commandant Ducuing.

 La force aérienne comprenait 16 Super-Étendard, un E-2C Hawkeye, deux Rafale et plusieurs hélicoptères.

 Patch du Charles DE GAULLE 

Pour la mission HERACLES 2001/2002

 

 

Depuis le 9 octobre 2001, Paris est la ville marraine du Porte-Avions R91 «Charles de Gaulle», de la Marine Nationale. 

 

PARIS, PRESTIGIEUSE VILLE MARRAINE DU PORTE-AVIONS CHARLES E GAULLE

 

Depuis la professionnalisation des armées et la disparition du service nationale, la défense a été attentive à la création puis au maintien du lien Armées/Nation.

 

Parmi les actions mises en œuvre pour créer et soutenir le lien qui unit le peuple français à son Armée. L'association des villes marraines propose depuis 1986 qu'une ville tisse un lien particulier avec un bâtiment de la Marine Nationale. Fort de son succès, ce dispositif s'est désormais élargi à des unités d'autres armées.

A ville prestigieuse, bâtiment prestigieux. La technique moderne et complexe du porte- avions et les métiers spécifiques de haut niveau dont il a besoin pour fonctionner se sont tout naturellement imposés. La ville de Paris a ainsi choisi de parrainer le fleuron technologique de la marine nationale.

Le porte-avions Charles de Gaulle - R91 est devenu officiellement, le 9 octobre 2001, le filleul de la prestigieuse capitale française.

 

 

 

 

 

Le 17 décembre 2001, la task force 473 fut intégrée dans une force internationale, à côté des groupes navals américains du USS Theodore Roosevelt

et USS John C. Stennis, et du Giuseppe Garibaldi italien. La force incluait plus de cent navires, français, américains, canadiens, britanniques, allemands, italiens, néerlandais, australiens, espagnols et japonais sous un commandement centralisé inter-allié à Bahreïn.

Les Super-Étendard exécutèrent leurs premières missions sur l'Afghanistan le 19 décembre, réalisant des missions de reconnaissance et de

bombardement, couvrant plus de 3 000 kilomètres. Au total, ils réalisèrent 140 missions, 12 par jour en moyenne, échappant à cinq missiles Stinger.

Le 18 février 2002, un satellite d'observation Helios repéra des activités anormales près de Gardez. Le lendemain, après que des membres des forces spéciales américaines dans la région eurent confirmé ces observations, le Charles de Gaulle lança deux Super-Étendard de reconnaissance. Le 20,

des forces britanniques et américaines entrèrent dans la vallée, et le 2 mars, l'opération Anaconda débuta.

Le 21 novembre 2001, la France a décidé d'envoyer

le porte-avions Charles de Gaulle dans l'océan Indien

en soutien de l'Opération Enduring Freedom

Le Charles de Gaulle et l'USS Enterprise, le premier porte-avions du monde à propulsion nucléaire.

En mars, des Super-Étendard et six Mirage 2000 prirent en charge des attaques aériennes contre des cibles d'Al-Qaïda. Quelques cibles proposées

par les forces américaines furent refusées, de peur d'atteindre des civils. Pourtant, le président américain George W. Bush se félicita de l'engagement

de la France, citant : « notre fidèle alliée, la France, qui a déployé un quart de sa marine de guerre dans l'opération Enduring Freedom ». À cette époque,

la force aérienne française avait été portée à 16 Super-Étendard, 6 Mirage 2000 D, 5 Rafale, deux ravitailleurs aériens KC-135, et deux Hawkeye.

À partir de février, le Charles de Gaulle et le USS John C. Stennis échangèrent quelques avions de façon à resserrer les liens entre alliés et un

E2-C Hawkeye de la VAW-112 fut le premier avion étranger à apponter sur la piste avec les brins d'arrêt.

Le 2 mai, le Charles de Gaulle arriva à Singapour pour une escale, et repartit vers Oman le 18. À la même époque, la tension commençait à monter sur la question de l'Irak ; le vice-amiral François Cluzel déclara à la presse : « La France s'oppose à toute action contre l'Irak. Si quelque chose est entrepris, nous ne prendrons probablement pas part à la coalition. »

(Source Wikipédia)

 

 

Mission AGAPHANTE 2004 

 En avril 2004 a lieu le déploiement dans l’océan Indien du GAN (groupe d’action navale), fort de 3 000 hommes, pour l’opération Agapanthe 04. La mission de soutien aéronaval aux opérations de la coalition, incluant des engagements d’aéronefs, consiste à contrôler l’espace aéro-maritime du nord de l’océan Indien, à empêcher le transit de terroristes de l’Afghanistan vers la péninsule arabique ou la corne de l’Afrique, et à lutter contre les trafics illicites d’armement et de drogues. En effet, l’Afghanistan est le premier producteur mondial de pavot à opium servant à l’élaboration de l’héroïne, et la part de la drogue est majoritaire dans son économie.

La silhouette de Puma sur celle du porte-avions Charles-de-Gaulle et la carte de l'Inde évoquent les moyens engagés lors de l'opération "Agapanthe" effectuée, du 20 février au 20 mai 2004, dans l'océan Indien. La fleur agapanthe, de couleur bleu-violet illustre le nom de l'opération.

 

Patch fabriqué par AVIATION PATCHS SUPPLIES (Pays-Bas). A 80 exemplaires en avril 2004.

 

Mission AGAPHANTE 2007

 

 

Le groupe aéronaval (GAN) français commandé par le contre-amiral Xavier Magne, appareillera

de Toulon le dimanche 11 février 2007 pour une mission de plus de quatre mois en Océan Indien

sous le nom de Task Force 473.

La TF 473 s’articule autour du porte-avions Charles de Gaulle avec son groupe aérien embarqué

(Gaé) constitué de :

· 30 appareils de l’aéronavale (16 avions d’assaut Super Etendard modernisés, 12 avions

de supériorité aérienne Rafale, 2 avions de guet aérien E2C Hawkeye, 3 hélicoptères

Dauphin Pedro et Alouette III),

· 1 hélicoptère Puma de l’armée de Terre,

· 1 hélicoptère Puma (Combat Search and Rescue) de l’armée de l’Air

L’accompagnement du porte-avions est constitué de 3 composantes qui complètent la TF 473 :

· Une composante à dominante anti-aérienne avec la frégate Cassard et la frégate

espagnole Blas de Lezo (déployé jusqu’au début du mois de mars 2007)

· Une composante à dominante anti-sous-marine avec les frégates Tourville (basée à

Brest), Dupleix, la frégate britannique Sutherland (intégrée mi-mars à la TF 473) et le

sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) Améthyste,

· Une composante logistique avec le bâtiment de commandement et de ravitaillement

(BCR) Marne.

Le retour des 3000 marins qui composent cette force à bord des 8 bâtiments et des 30 aéronefs

est prévu au début du mois de juin 2007. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mission AGAPHANTE 2010

 

 Après avoir appareillé mercredi 13 octobre 2010 de Toulon, le porte-avions Charles de Gaulle a regagné sa base le 15 octobre. Alors que le bâtiment menait d'ultimes entraînements au large avant son déploiement en océan Indien, un problème technique a été détecté, après détection d'un défaut d'isolation sur une armoire électrique qui commande des soupapes de sécurité au niveau de la propulsion. Depuis son admission au service actif en 2001, « c'est la seconde fois que le porte-avions revient à quai sur incident technique ».

Les investigations menées pour identifier le défaut électrique ont mis en évidence un dysfonctionnement sur une soupape de sécurité. Après expertise, la décision a été prise, le samedi 16 octobre, de procéder à un échange standard de la soupape.

Le porte-avions appareille le 30 octobre 2010 après deux semaines de réparation et participe à la mission Agapanthe 2010 comme prévu. Le groupe aéronaval (GAN) dénommé Task force 473, articulé autour du porte-avions Charles de Gaulle, comprend la frégate anti-sous-marine Tourville, la frégate de défense aérienne Forbin, le pétrolier-ravitailleur La Meuse et le sous-marin nucléaire d’attaque Améthyste. Le groupe aérien embarqué ayant perdu un Rafale le 28 novembre 2010 qui s'est abîmé en mer peu après le catapultage, est depuis cette perte constitué de 9 Rafale de la flottille 12F, de 12 Super-Étendard de la 17F et de 2 Hawkeye de la 4F ainsi que d'un groupe hélicoptères.

Ceux-ci ont effectué 180 missions de guerre au-dessus de l'Afghanistan, entre le 25 novembre et le 25 décembre, date à laquelle le porte-avions a quitté l'opération Enduring Freedom.

138 de ces sorties avaient pour objet des missions d'appui aérien rapproché, mais aucune

munition n'a été tirée au combat. Dix sorties ont été des missions de reconnaissance et 38 de contrôle aérien.

(Source Wikipédia)

 

 

Boucle de ceinture du Charles de Gaulle

"modèle silhouette" 

 Boucle de ceinture du Charles de Gaulle

"modèle silhouette avec logo"

 

Ca, c'est de la coursive.. pont 04

 

 

 

 

Vue de l'ilot

 

Patch du passage du cercle polaire .

 Le Charles de Gaulle franchit le cercle polaire arctique, événement relativement rare, le samedi

17 avril 2010 à 23h05mn10sec sur les paroles de circonstance : « Adjoint de quart, inscrivez au journal de navigation : passage du cercle polaire dans le sens sud-nord ». Ce déplacement au nord du bâtiment est la conséquence de la présence d'un nuage de cendres perturbant le vol des aéronefs et provoqué par l'éruption du volcan Eyjaflöll en Islande.

 

 

 

 

A gauche, patch édité par les différentes flottilles du PA Charles de Gaulle :

4F : Elle est composée de 3 Grumman E-2C Hawkeye

11F : Elle est composée de Rafale M

12F : Elle est composée de Rafale M11

35F: Elle assure la sécurité avec Pedro (Dauphin)

 

A droite, patch pour le Groupe Aérien Embarqué  de la 17F. Elle est composée d'Etendard, depuis 2015 elle passe sur Rafale pour une qualification opérationnelle en 2016.

 

 Ce patch a été réalisé pour une mission ASMPA

fin 2014.

L'ASMPA est un missile Air-Sol Moyenne Portée Amélioré.

La particularité de ce patch est que le bord est phosphorescent.

 

 

ici en pleine nuit...

 

 

 

 Patch de l'exercice Brilliant Mariner 2010

 

 

 Patch de l'exercice Brilliant Mariner 2010 de la 12F

 

  Patch de l'exercice Brilliant Mariner 2010 de l'escadrille des HAWKEYE

 

 

 

 

 

 Patch réalisé par la flottille 11 F, lors de l'exercice ALBATROS en 2012

 

 

 

 Patch réalisé par la flottille 12 F, lors de l'exercice ALBATROS en 2014

 Patch réalisé par la flottille 12 F, lors de la mission PAMIR en 2010

A droite, patch de la 35F.

À bord du porte-avions Charles de Gaulle, les Pedro sont les hommes du détachement de la flottille 35F de Hyères. Ils sont l’assurance-vie des pilotes et se tiennent prêts à intervenir à chaque pontée.

 

Et savez-vous pourquoi  ''PEDRO''

On les appelle les Pedro, du nom du pilote

d’hélicoptère américain qui aurait réalisé la première mission de sauvetage au profit d’un avion embarqué, pendant la guerre de Corée dans les années 50.

 

 

 Patch de la 4ème flottille embarquée

 

Patch de la 35F

 

 

 

Le Charles de Gaulle participe à l'opération HARMATTAN en Libye ayant pour but de faire appliquer la résolution 1973 du Conseil de sécurité des nations Unis. Il a appareillé de Toulon le 20 mars 2011, pour faire route vers les côtes libyennes. Le groupe aéronaval (GAN) dénommé Task force 473 du porte-avions Charles de Gaulle, l'escorte comprend un sous-marin nucléaire d'attaque, trois frégates

(la frégate anti-sous-marine Dupleix, la frégate de défense aérienne Forbin , et la frégate légère furtive Aconit. Sa proximité de la Libye permet de réduire le délai d’intervention des avions à 10 minutes au lieu de 2 heures depuis la Corse, et d’allonger la durée de mission de chaque appareil sans ravitaillement en vol. Son parc aérien est composé de 10 Rafale M, et 6 Super Etendard modernisés,

de 5 hélicoptères et 2 appareils de surveillance Grumman E-2 Hawkeye.

 

Patch ''LE BLACK HARMATTAN'' '' L'AVENTURE CONTINUE''

 

Opération Harmattan. du nom du vent Harmattan qui  est un vent sec et frais, originaire du Sahara.

Il souffle le plus souvent entre novembre et mars et charrie de fines particules de sable

susceptibles de former d'épaisses « brumes de sable ».

 

Patch de l'exercice ZONEX en 2009

 

 

Patch du personnel de conduite du PA

 

 

 

 

Patch édité aux USA

 

Ce patch, à l'occasion d'un exercice en 2011 (juin sauf erreur de ma part).

Deux C-2 Greyhound américains ont été mis à la disposition de la marine nationale française dans le cadre des opérations contre le régime libyen, faisant suite à la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l'ONU. L'Aéronavale ne disposant pas d'avions de liaisons, ces deux C-2 permirent des rotations entre la base aéronavale de Hyères (Var), où 50 pilotes et mécaniciens américains s'étaient installés, et le porte-avions Charles-de-Gaulle qui croisait au large des côtes libyennes. 

 

 

 

Patch Opération Libye 2011  

 

 

 Patch Opération Arromanches 2015

Flottille 11F

 

 Opération Arromanches 2

Flottille 11F 

 

Opération Arromanches 2

 

 Le groupe aéronaval a quitté Toulon, son port base, le 18 novembre 2015 pour un déploiement planifié depuis plusieurs mois. Constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle, le groupe aéronaval prend le nom de Task Force 473.

Ce déploiement vise à assurer une mission de présence opérationnelle dans le nord de l’océan Indien et la région du golfe Arabo-Persique (GAP).

Il permettra également de développer et d’entretenir nos échanges avec les différents pays

partenaires présents et leurs forces armées

 (notamment Égypte et Qatar).

Cette mission du GAN est baptisée Arromanches 2. Après un premier déploiement en début d’année 2015, c’est le second à prendre le nom du port artificiel américain établi en Normandie en 1944 mais également du porte-avions français loué par

la Royal Navy en 1946.

  

 

fabrication locale Abu Dhabi

édité par la 4F (je crois ...)

 

 

 

 

 

 

Patch MISSION ARROMANCHES II :

13/11/15 Attentat Bataclan à Paris.  

 

 

 

 

 Patch MISSION ARROMANCHES III

 

 

 

 

 Opération CHAMMAL

 

La TF 473 a été composée pour répondre aux dispositions de la résolution 1973 des Nations Unies et elle constitue l’outil de projection de puissance depuis la mer destiné à assurer la protection de la population libyenne.

Pour accomplir ces missions, le contre-amiral Philippe Coindreau, commandant la TF 473, dispose de moyens spécialisés et complémentaires :

> Le Charles de Gaulle et son groupe aérien embarqué, en se positionnant au large des côtes libyennes, il réduit le temps de vol nécessaire pour rallier la zone d’opération et offre une capacité de réaction autonome et rapide en cas d’évolution soudaine de la situation. Le porte-avions est une base aérienne mobile.

> Les E2C-Hawkeye de la flottille 4F permettent de détecter et pister toute menace aérienne. Ils guident et coordonnent des missions aériennes dans le cadre de la résolution 1973 du Conseil de Sécurité des Nations Unies (zone d’exclusion aérienne). Ce sont les yeux et les cerveaux aéroportés de la TF473.

 

> Les Rafale F3 de la flottille 12F sont des avions de combat polyvalents. C'est-à-dire qu’ils peuvent mener l’ensemble des missions dévolues à un avion de combat : interception, attaque au sol et en mer, reconnaissance et dissuasion. Ils sont le bras armé du groupe aérien embarqué (GAé).

> Les Super Etendard Modernisé de la flottille 17F sont des avions robustes et éprouvés. Constamment modernisés, ils sont de redoutables avions d’attaque au sol et en mer. Avec le Rafale, ils constituent l’autre bras armé du GAé.

> Les Dauphin Pedro de la flottille 35F sont des hélicoptères de sauvetage de jour comme de nuit. Equipés d’un treuil et embarquant un plongeur, ils participent à la sécurité des manœuvres aviation comme le catapultage et l’appontage. De jour cette mission peut être assurée par une Alouette III de la même flottille. Ce sont les « Saint Bernard » du porte-avions.

> Les Caracal et le Puma de l’EH 001.67 Pyrénées (armée de l’Air) sont des hélicoptères spécialisés dans la récupération de pilotes éjectés en zone de combat. Le Puma offre en plus une capacité de soutien logistique à l’ensemble de la force. Ce sont les anges gardiens des pilotes.

> Les frégates Forbin, Jean Bart, Dupleix et Aconit, spécialisées dans la détection et le traitement des menaces aériennes, de surface ou sous-marine elles croisent au large des côtes libyennes. Elles sont en mesure de détecter toute activité aérienne ou maritime et d’assurer la protection du Charles de Gaulle. Leur armement peut contrer toute menace. Ce sont des éclaireurs de la coalition et les chiens de garde du porte-avions.

> Le pétrolier ravitailleur Meuse, pour durer à la mer et agir, la TF 473 doit pouvoir compléter ses stocks embarqués (vivre, eau, carburant, consommables techniques…). La Meuse est capable d’acheminer tout le nécessaire. C’est la station service et la supérette de la force.

> Le sous-marin nucléaire, Discret, rapide et difficilement détectable, c’est le guerrier de l’ombre.

Du 20 novembre 2013 au 18 février 2014 le Charles de Gaulle participe à l'opération "Bois Belleau"

dans le Nord de l'océan Indien et le golfe arabo-persique. À cette occasion, il effectue des manœuvres durant cinq semaines avec le groupe aéronaval CSG-10 dont le navire amiral est le porte-avions USS Harry S. Truman.

 

La Force de réaction de l’OTAN (NRF) est une alliance politico-militaire dont les objectifs premiers sont la défense

collective de ses membres et la préservation d’une paix démocratique dans la zone du Traité de l’Atlantique Nord.

 

Les 28 Alliés qui la composent jouissent tous, lorsqu’ils

s’expriment, d’un statut égal ; les décisions prises par l’Alliance doivent être adoptées à l’unanimité et sur la base du consensus ; de plus, ses membres doivent respecter les valeurs fondamentales qui la sous-tendent, à savoir la démocratie, la liberté individuelle et l’état de droit.

 

L’OTAN est dotée d’un siège regroupant civils et militaires ainsi que d’une structure intégrée de commandement militaire ; toutefois, elle ne dispose en propre que d’un nombre très limité de forces ou de moyens, étant donné que la majeure partie de ses

forces restent intégralement sous commandement et sous

contrôle des pays jusqu’à ce que les États membres

conviennent  d’entreprendre des tâches liées à l’OTAN.

 

Patch de l'OTAN

Patch de l'OTAN (basse visibilité).

L’Alliance se compose des pays suivants :

Albanie, Allemagne, Belgique, Bulgarie, Canada, Croatie,

Danemark, Espagne, Estonie, États-Unis, France, Grèce,

Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg,

Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume-

Uni, Slovaquie, Slovénie, République tchèque et Turquie.

 

Patch de la Cellule Management de l'Information

Cette cellule gère l’ensemble des données informatiques et des transferts ou échanges de fichiers pour l’ensemble de l’état-major. De plus,     elle est en charge des sites intranet collaboratifs qui permettent à l’ensemble des bâtiments de la     force aéronavale de travailler ensemble.

 

Patch du service Navigation & Manoeuvre avec 1 variante (impression plus fine)

la conduite du navire (navigation et manœuvre)    est assurée depuis la passerelle d'où le commandant ou son représentant, l'officier chef   du quart, donne les ordres à la barre et aux machines. De la passerelle est également réglée     la vie générale de l'équipage (informations, relève de quart, alerte, appel aux postes de combat, aux postes de manœuvre…) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Insigne de poitrine du service de santé

 Patch du service médical

Le service médical, occupe une surface de 620m².

L'élément chirurgical embarqué comprend   deux chirurgiens, un réanimateur anesthésiste, un laborantin, un infirmier anesthésiste, un infirmier

de bloc opératoire et un manipulateur radio.

Le tout est complété par un chirurgien dentiste,

le plus souvent réserviste, et un kinésithérapeute.

2 blocs opératoires et jusqu'à 50 lits

 

Logo du service de santé des armées

 

Patch de la régie TV du Charles de Gaulle

 

 Dans ce milieu clos, il est indispensable qu'une bonne communication interne l'information et l'écoute mutuelle. Il importe aussi que les échanges  avec l'extérieur soient rapides, sinon l'équipage pourrait se sentir coupé du monde. La communication interne à un rôle primordial. Une feuille de service est affichée, distribuée et diffusée sur le réseau informatique du bord chaque fin d'après-midi.

Chaque soir le réseau télé du bord Canal Charlie diffuse un journal animé par des membres de l'équipage. Outre les informations nationales et internationales il peut contenir des informations sur la vie du bord, des entretiens avec les personnalités de passage (ministre de la défense,

chef d'état major des armées ou de la marine, Michel Drucker, Arthur, etc...), des présentations sur l'activité opérationnelle du jour, des précisions sur la prochaine escale ou des points de situation sur des activités majeures à venir.

L'amiral commandant la force et le commandant se servent également fréquemment de ce moyen

pour s'adresser à l'équipage. Parfois des reportages sur des activités ou services du bord sont présentés, afin que chacun ait une bonne connaissance du bateau, y compris dans les domaines qui ne le concerne pas. Ces documentaires peuvent s'étendre à des  unités de marines étrangères rencontrées lors des activités. La réception des informations de l'extérieur est également bien assurée. Chaque soir un véritable Journal Télévisé animé par les présentateurs et présentatrices vedette du jour, est diffusé sur le réseau bord en reprenant les événements d'actualité. 

 

1er patch de l'unité des fusiliers marins du porte Avions Charles de Gaulle

 

 Autre modéle du premier type.

Je pense que c'est une reproduction

 

 Patch de l'unité de protection du porte Avions Charles de Gaulle

 

Patch de l'unité de protection actuel du porte Avions Charles de Gaulle

 

* : Croix de Lorraine et calligraphie différentes

(en réalité, les couleurs sont identiques)

 Variante de patch de l'unité de protection actuel du porte Avions Charles de Gaulle *

 

Patch de l'équipe SIC

 

Le service SIC comporte 4 secteurs :

 Le secteur INFOR, qui s’occupe du matériel et de l'administration des réseaux informatiques du bord.

Le secteur RESEAUX/FIL qui, lui, s'occupe du transit de " l'information câblée" du bord.

 

Banane du service SIC > Systèmes d’Informations et de Communications.

Le secteur FIL, qui ne s’occupe 'que' des réseaux filaires de communications (Téléphonie - phonie interne - sirènes - réseau TAG.

Le secteur TELECOM qui s'occupe des communications vers l'extérieur. Ce secteur gère une soixantaine d'antennes, liaisons satellite, liaisons spécialisées avec les avions (Rafale ou Hawkeye), GPS, etc. etc.

75 personnes composent le service SIC

 

Patch du service SIC

 

 Patch service vols

 

 Patch service bureau logistique

 

Patch service extérieurs

 

La restauration à bord du porte-avions nucléaire Charles de Gaulle en quelques chiffres

 

• 77 personnes en cuisine

• 520 m2 de superficie des cuisines

• 6 000 petits pains par jour (300 kg de farine par jour)

• 1 600 viennoiseries tous les 2 jours

• 28 000 repas par semaine

• 2 000 petits-déjeuners par jour

• 600 kg de viande et 900 kg de légumes par jour

• 500 kg de légumes frais par jour

• 400 kg de fruits frais par jour

• Budget de 3,40 € environ par jour et par personne

• 300 tonnes de vivres pour 2 000 repas multipliés par 2 et par jour, pendant 45 jours en mer

• 1 000 m3 de soutes et de chambres froides 

 Confection des repas.

 

Sur le porte avions Charles de Gaule, 2 cuisines, situées aux ponts 01 et 04 dans la verticale vivres dans la tranche S du bâtiment, avec la plupart des locaux du service restauration : cambuses, cuisines et chambres froides. La cuisine du pont 01 est plus principalement dévolue aux officiers mariniers (600 environ) , celle du pont 04 au reste du bord (1200 personnes). Le commandant ou l'amiral dispose d'une cuisine où un soin particulier est apporté à la restauration en raison de la fréquence des visite et de l'importance des convives français ou étrangers.

 

Les 2 cuisines et les 4 salles de restauration (carré amiral, mess des officiers, mess des officiers-mariniers, et cafétéria du reste de l'équipage sont servis par 73 personnes dont 2 brigades de 15 cuisiniers chacune.

 

 

Patch original du Service Restauration du Porte-Avions Charles de Gaulle ( R.91) représentant un mirliton dans la silhouette d'un avion "Rafale" vu par en dessous et tenant les couverts. Ce patch à un diamètre de 9cm. et est équipé de velcro et vient d'être édité (1er trimestre 2017).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 patchs de l'ETAT MAJOR du GROUPE EMBARQUE. La différence est dans l'épaisseur de la broderie et le centrage de l'étoile de droite .

 

 

 

 

 

 

Groupe Aérien Embarqué de 80 mm.

 

 A droite et gauche, autre modèle du Groupe Aérien Embarqué.

A droite, variant avec cocarde décalée et double pîqure des aéronefs et Charles de Gaulle.

 

 

 

 

 

Variante du GAE > diamètre 68 mm.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Patch des 40 ans de la Dissuasion Nucléaire Embarquée

 

 

 

 Le missile AN52, a été embarqué sur les porte-avions R98 CLEMENCEAU et R99 FOCH.

Le missile ASMP sur les porte-avions R99 FOCH et R91 CHARLES DE GAULLE, quant au missile

ASMPA, il est embarqué sur le R91 CHARLES DE GAULLE.

***

La flottille 11F a connu les Super Etendard Marine avec le missile ASMP et actuellement avec les Rafale équipés du missile ASMPA.

***

La flottille 12F à ''touché'' son premier Rafale Marine en 2001 et a œuvré essentiellement sur le R91 CHARLES DE GAULLE : Le Rafale est équipé du missile ASMPA.

***

La flottille 14 F équipée de Super Etendard à été dissoute en 1991, les Super Etendard étaient équipés du missile AN-52.

***

La flottille 17F a participé aux campagnes d'expérimentations nucléaires dans le Pacifique, avec les Etendard IVM.  Elle a connu le Super Etendard Modernisé (SEM) équipé du missile ASMP et ensuite le Rafale équipé du missile ASMPA.

 

 

 

 

 

 

Patch des 40 ans de la Dissuasion Nucléaire Embarquée

 

 

L’AN-52 (Arme Nucléaire) est une ancienne arme nucléaire française tactique aéroportée. Ce missile est entré en service en 1973, il avait une charge explosive de fission de 25 kilotonnes, une longueur d'environ 3 mètres et une masse inférieure à la demi-tonne. Dans l'aéronavale, il était monté sous les ailes des Super-Étendard (SE). Il a été retiré en 1991.

L'ASMP (missile Air-Sol Moyenne Portée) en service de 1986 et retiré entre 2010 et 2012. l'ASMP possédait une tête nucléaire TN-81 de 300 Kt. sa vitesse était supérieure à MACH 2. Il était embarqué sur les Super Etendard Modernisé (SEM)

L'ASMPA (missile Air-Sol Moyenne Portée Amélioré), réservé aux forces aériennes stratégiques françaises, il emporte une tête nucléaire aéroportée (TNA) d'environ 300 kilotonnes (soit une puissance équivalente à une vingtaine de fois la bombe d'Hiroshima), à une distance de l'ordre de 500 km. Il est entré en service opérationnel en 2010, en remplacement du missile air-sol moyenne portée (ASMP), dont il améliore les performances tout en en reprenant les caractéristiques essentielles.

Comme toutes les composantes de la force de dissuasion nucléaire française, ses caractéristiques exactes sont tenues secrètes et couvertes par le " Secret Défense". Actuellement pour l'aéronavale le missile ASMPA est embarqué sur les Rafale Marine

 

Patch aviation embarquée

 ''Insigne Aéro''

 

 

Patch aviation embarquée

 ''silhouette SUPER ETENDARD''

  

Patch aviation embarquée

''silhouette RAFALE''

 

 

 

Patch aviation embarquée

 ''silhouette HAWKEYE''

 

 

 

 Ces trois patchs sont différents (couleur de la saisine et du missile, de la verrière différente sur le RAFALE (droite). Manque la couleur rouge sous la verrière (milieu).

 

Devise du personnel "pont d'envol"

Ce patch non homologué est porté par le personnel PEH (Pont  d'Envol  Hangars) sur le porte avions Charles de Gaulle et également sur les BPC.

Les personnels PEH, plus connus sous l'appellation de ''chiens jaunes'', travaillent comme le souligne la devise, Dans le bruit et par tous les temps'' aussi bien pour l'aéronavale que pour l'ALAT

Patch du service catapulte latérale

Pour permettre à ses avions d'atteindre une vitesse de sortie d'environ 250 km/h, le Charles de Gaulle utilise deux catapultes à vapeur, longues de 75 mètres.

Du type C 13-3, ces équipements, fabriqués aux Etats-Unis, sont dérivés de ceux embarqués sur les porte-avions américains.

L'une est installée sur la piste oblique et l'autre à bâbord sur la piste axiale. La catapulte avant débordant sur la piste oblique, il n'est pas possible de catapulter pendant les manoeuvres d'appontage ; cela résulte d'un choix délibéré privilégiant la capacité de parcage des aéronefs au détriment de la simultanéité des appontages et des catapultages. Catapultage possible d'avions

de 15 à 25 t. La vitesse moins importante que celle des Clemenceau (-5 noeuds) est compensée

par l'allongement des catapultes (+25 m).

Durant l'IPER (Indisponibilité Périodique d'Entretien et de Réparations), les catapultes sont mises à

nu pour être totalement révisées. Sous le pont d'envol, un PC gère leur fonctionnement, en relation avec les cabines de catapultage (une par catapulte) et l'équipe de pont : « La catapulte fonctionne avec de la vapeur sous pression (30 bars), stockée dans un réservoir de 54 m3 alimenté par la machine. Au moment du catapultage, une vanne s'ouvre et alimente deux lignes de cylindres qui

vont transmettre la force à un chariot roulant ».

Propulsé à 250 km/h, le piston, équipé d'une tige conique, le « bélier », est freiné en bout de course par une bulle d'eau. A l'issue de la manoeuvre, la catapulte est  « remise en batterie ».

Une vanne d'échappement est ouverte, le chariot, commandé hydrauliquement, revient à sa position initiale pour être réarmé.  A chaque catapultage, 1 tonne de vapeur est nécessaire,

la consommation quotidienne atteignant 300 tonnes d'eau.

 

 

 

 

 ASMPA : C'est un missile Air-Sol Moyenne Portée Améliorée, il est aux forces aériennes stratégiques françaises, il emporte une charge thermonucléaire d'environ 300 kilotonnes (puissance équivalente à une vingtaine de fois la bombe d'Hiroshima) à une distance de l'ordre de 500 km. Il est entré en service opérationnel en 2010,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces 2 patchs du service armes du Charles de Gaulle sont différents au niveau de la typographie.

 

 

 

Service administration du Charles de Gaulle

 

 

 

"Banane" du service administratif du Charles de Gaulle

Sur ce patch, défaut de piqûre de la croix de Lorraine (à la loupe, aucune trace de piqûre)

 

 

 Sécurité Nucléaire

 

 

 

Service Usine Electrique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Patch "DORMEZ EN PAIX" 98 mm.

(à coudre)

Patch "DORMEZ EN PAIX" 100 mm.

(thermo collé)

 

Patch "DORMEZ EN PAIX" 100 mm.

(avec scratch)

 

Patch "DORMEZ EN PAIX" 100 mm.

(avec scratch)

Patch "DORMEZ EN PAIX" 100 mm.

(thermo collé)

 

 

 

Patch de plongeur du bord du Charles de Gaulle, La différence entre ces 2 patchs si situe au niveau du brodage de l'écriture, et du haut de l'ancre qui est plus large.

 

Ce patch de plongeur du bord du Charles de Gaulle est plus récent que le patch de gauche

 

 

Patch plongeur de bord du Charles de Gaulle

(basse visibilité)

 

 

Patch du carré des Officiers Mariniers.

1 modèle avec les flammes rouges existe... il est pour le staff du bar OM.

 

 Autre modèle....

Patch service monte charge

 

 

Officier de lancement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 A droite, patch du porte avions Charles de Gaulle, à l'occasion de son IEI (Indisponibilité pour Entretien Intermédiaire). Les travaux ont commencé fin janvier 2013 et se termineront en juillet de la même année. Comportant 5000 lignes de travaux, cet arrêt technique, mené sous la maîtrise d’œuvre de DCNS, titulaire du contrat de maintien en condition opérationnelle du porte-avions, fera intervenir, en plus des équipes du groupe, une centaine d’entreprises sous-traitantes. Quelques 500 marins de l’équipage du Charles de Gaulle participent également au chantier.

 

 

 

 

 

Patch de la Force Aéronavale Nucléaire

La Force Aéronavale Nucléaire (FANu) est complémentaire à la composante aéroportée de la dissuasion assurée par les Forces Aériennes Stratégiques (FAS) de l’Armée de l’air. Concrètement, ce complément repose sur la capacité des Rafale Marine au standard F3 de

l’aéronautique navale à mettre en œuvre le missile air-sol moyenne portée amélioré (ASMP-A) depuis le porte-avions Charles de Gaulle. Les Rafale Marine sont polyvalents et capables d’assurer cette mission de dissuasion.

À la différence des déploiements de la Force Océanique Stratégique (FOST) et de l’alerte des Forces Aériennes Stratégiques, permanents par essence, la mobilisation de la Force Aéronavale Nucléaire se fait sur décision du président de la République. Après les Forces Aériennes Stratégiques et la Force Océanique Stratégique, respectivement opérationnelles depuis 1964

et 1971, la Force Aéronavale Nucléaire est venue en 1978 élargir la palette à disposition du président de la République, lui donnant ainsi depuis lors une complémentarité dans les

modes d’action.

L’Amiral Commandant la Force d’Action Navale (ALFAN) exerce les fonctions de Commandant de la Force Aéronavale Nucléaire (CFANu). Il dispose en France d’un poste de cmmandement,

le Centre d’Opérations de la Force Aéronavale Nucléaire (COFANu). Son rôle consiste à préparer

et à suivre l’exécution des ordres émanant du président de la République.

La Force Aéronavale Nucléaire opère donc sous le commandement d’une chaîne semblable

à celle de la Force Océanique Stratégique.

 

 

  

 

 Patch du Remorqueur Portuaire et Côtier ESTEREL A641, conçu spécialement pour les

manœuvres portuaires du porte-avions

Charles de Gaulle.

Caractéristiques

 Longueur : 36,30 mètres

 Largeur : 11,60 mètres

 Tirant d'eau : 5 mètres

Tirant d'air : 16,10 mètres

 Déplacement : 510 tonnes et 670 tonnes en pleine charge

 Vitesse : 14 nœuds

Distance franchissable : 1.500 nautiques

à 10  nœuds

 Autonomie : 10 jours

 Énergie et propulsion

 2 moteurs diesels ABC 8 DZ 1000.179 

 2 propulseurs Voight-Schneider - 5.120 ch (3.765 kW)

 Puissance électrique 465 kW

 

LE RPC ESTEREL A641

Équipage

 6 officiers mariniers

 2 quartiers-maîtres et matelots

En cliquant sur ce patch patronime, vous découvrirez un magnifique site sur l'AERONAVALE EN GENERALE :

Un très beau travail.

 

Décapsuleurs...

 

Porte-clé insigne Charles de Gaulle

 

 

Porte-clé insigne Charles de Gaulle, avec ''secteur''

 

  

 

 

Coupelle Charles de Gaulle

 

 

 RETOUR SOMMAIRE INSIGNES 

INSIGNES MARINES BATIMENTS - ECOLES                                                                                                                                                                           Page précédente